Les petits pains secs

 

Dansent les petits pains,
les tout petits pains secs
des pauvres…
”Pourquoi toujours pencher
vers la mélancolie,
toujours s’apitoyer sur l’homme à sa charrue ?
chantons les mille
et un détours
du labour !…”
Dansent les petits pains,
les tout petits pains secs
des pauvres…
Dansent les feux follets,
les petits feux follets
des riches.

Ce texte figure dans ces disques :

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




*