Deux écoliers

 

Deux écoliers s’en allaient dans la vie,
les yeux rieurs et sautillant de joie.
Deux écoliers chaque jour riaient comme
s’ils se voyaient pour la première fois.
Deux écoliers s’en allaient en chantant
à travers champs et courant l’un vers l’autre.
On se dit simplement…
Ça va, ça va, ça va, et toi ? Ça va, ça va, ça va, et toi ?
On se rencontre avec toujours le même plaisir,
juste un peu plus de plaisanterie
et un peu plus de choses à dire, à se dire;
On s’amuse à cueillir des fleurs pour les jeter,
dans la vie on se dit qui sera le premier,
et l’amour on en rêve, on en rêve, à s’endormir.
Et le soir on se dit :
A demain, à demain, à demain. Et on s’envole.
Deux écoliers se voyaient dans la vie
longtemps après pour la première fois.
Deux écoliers mariés riaient
comme s’ils se voyaient pour la première fois.
Deux écoliers s’en allaient en chantant
à travers champs, malgré leurs 40 ans.
On se dit, simplement :
Ça va, ça va, ça va, et toi ? Ça va, ça va, ça va, et toi ?
On se retrouve avec toujours autant de plaisir,
juste un peu plus de mélancolie,
et un peu moins de choses à dire, à se dire.
L’un vers l’autre on y va plutôt que d’y courir,
et les fleurs on y pense au lieu de les cueillir,
et l’amour on en parle on en parle à en vieillir,
et le soir on se dit, à demain… peut-être, peut-être
et on s’en va.
Deux petits vieux s’en allaient dans la vie,
le dos voûté et la gorge serrée.

Ce texte figure dans ces disques :

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




*