Aubade

Même à un an et même avant
on peut se croire indispensable.
Que l’on soit au sein de sa mère
ou à quatre pattes sous la table.
Même à trente ans et même avant,
il faut aimer ses propres rides.
Que l’on soit pesant ou léger,
il faudra sauter tous dans le vide.
Même en perdant, même en gagnant,
on y arrive tous un jour.
Que l’on soit un jeune pur sang
ou un vieux cheval pour le labour.
Même à cent ans et même avant
on peut se croire indispensable.
Que l’on soit déjà dans l’histoire,
ou à quatre pattes sous la table,
ou les deux à la fois.
Même au théâtre et même ailleurs,
il n’y a de vrai que l’amour,
cette sorte étrange d’amour
l’amour que l’on donne sans retour.

Ce texte figure dans ces disques :

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




*