Les femmes s’en balancent (1953)

Réalisation : Bernard Borderie

Scénario : Jacques Vilfrid, Bernard Borderie d’après le roman Les femmes s’en balancent (Dames Don’t Care) de Peter Cheyney
Décors : René Moulaert
Musique : Paul Misraki – Chanson Et bâiller et dormir interprétée par Eddie Constantine
Montage : Jean Feyte

Nadia Gray : Henrietta Aymes
Dominique Wilms : Paulette Bénito
Jacques Castelot : Granworth Aymes
Dario Moreno : Perera
Nicolas Vogel : Jim Maloney
François Perrot : Langdon Nurdell
Paul Azaïs : le gardien du pont
Gil Delamare : Sagers
Jacques Ary : le serveur
Hélène Constantine : une dactylo
Giani Esposito : un joueur

1954 – 1h49